Arrêt de bus en plein champ à l’extérieur de Bagan, plus rien ne nous étonne. Ce qui n’est pas le cas  des Tchèques qui voyagent avec nous. Ils trouvent tout d’abord très amusant cet arrêt de bus et en font moult photos. Quand ils voient arriver le minivan, ils changent de tête. Leur destination finale pour ce voyage est celle que nous avons pour demain, car nous avons choisi de faire une halte à Pyay pour reposer nos lombaires pendant la nuit. On leur a vendu (ou bien ils ont compris) un bus VIP avec clim pour 9h de route. Ils se retrouvent coincés dans un minivan sans clim, pour 9heures jusqu’à Pyay, puis 10h jusqu’à Ngapali…… Voyage classique, 30 de moyenne, des routes en travaux, paysages désertiques pour la premier jour. Arrêts repas « classiques » aussi. On s’asseoit, on ne nous demande rien  et la table se couvre de coupelles (en a compté 10) avec plein de choses différentes et qui pour la plupart nous sont inconnues, et pour accompagner tout ça, le riz bien sur. Chaque fois qu’un plat se vide, on en rapport aussitôt un autre. Donc, en Birmanie, on n’a pas fini quand l’assiette est vide, mais quand on ne peut plus rien avaler. Arrivée en soirée à Pyay, et nos Tchèques sont repartis pour 10h de route de montagne…..et de nuit. J’espère qu’on va les retrouver entiers demain. A l’hôtel l’accueil est chaleureux. Ils se mettent en 4 pour nous renseigner et nous faire plaisir, bien que leur anglais soit balbutiant. Notre lit est couvert de pétales de bougainvilliers, et les serviettes forment un cœur. C’est pas mimi ça !

On avait l'air si pouilleux que ça

Le lendemain le bus nous prend à la porte à 8h. Avant de partir l’hôtel nous offre 2 Tshirt. Hum je  ne sais pas comment on doit le prendre :o). Ont-ils remarqué que nos Tshirt ne ressemblent plus à rien à force d’être lavés et relavés, ils ont perdus toute forme et toute couleur. En tous cas, c’est très gentil et c’est vrai que ça nous dépanne. 10h de très belle (mais très défoncée) route montagneuse plus tard nous sommes arrivés au paradis. Ngapali….la plage, les cocotiers, le coucher de soleil dans le golfe de Bengale. Deux jours pleins pour faire moins de 600km, on les mérite bien nos bières les yeux dans la mer.

Ngapali, le Nirvana

Au programme aujourd’hui. NE RIEN FAIRE. Baignade, baignade, baignade dans l’eau turquoise, hum….. Enfin les vacances ! parce que nous on n’a pas de samedi dimanche, non, non, tous les jours quelque chose à faire, et à force c’est épuisant, oui, oui :o).  En soirée on retrouve Manuel le voyageur qui nous suit le Laos. Nous allons diner ensemble sur la plage. Et le lendemain matin même programme.