AAAAh on a fait Koh Lanta

Krabi berk, trop grand, trop chaud, trop cher. Pour rester dans notre budget nous n’aurons qu’une chambre minable, sans doute la plus minable depuis le départ…. Pas un seul sourire dans cette ville, voilà ce qu’est devenue la Thaïlande. Heureusement  le lendemain matin nous partons vers Koh Lanta. Car oui, nous avons « gagné » Koh Lanta…..en bateau, par la mer. Koh Lanta ce sont en fait 2 îles, une recouverte de mangrove sur laquelle il n’y a rien, et une recouverte……de touristes sur laquelle il y a tout. A savoir aussi, l’émission n’a jamais été tournée là, mais sur 2 petites îles toutes proches ,  Koh Rok, et voilà comment une légende s’effondre… Nous finissons l’après midi sur la plage au sable blanc, ya pire comme programme. On rentre dans l’eau comme dans une baignoire, l’eau doit dépasser largement les 30° !

Tsunami, vestiges

Aujourd’hui nous avons loué un scooter pour voir l’île dans son intégralité. Les touristes ne sont pas toujours maitres de leur  engin, l’un d’eux ayant raté son virage, nous arrive droit dessus, ouf ça passe mais ce fut juste. Koh Lanta a 2 faces. Coté est la mangrove, coté ouest les plages. Les traces du tsunami sont discrètes mais encore visibles. Des voies d’évacuation, des indications de la hauteur à laquelle est montée la vague, des traces sur les pontons……L’île  est à 90% musulmane, des femmes voilées, pas d’alcool dans les restaurants, on a l’impression d’avoir déjà changé de pays. Belle étape sur notre périple thailandais qui se terminera bientôt. Pour la mémoire, ce soir on se regarde un film sur le tsunami « The impossible »…..

Koh Lanta couleurs

Dernière matinée sur Koh Lanta. Allez on ne pouvait pas passer en Thaïlande sans se faire faire un petit massage. Hum ! les massages thailandais, on connait, c’est plus du sport que du plaisir. On choisit le massage à l’huile de coco, c’est doux, ça sent bon, zen ! En début d’après midi on s’entasse dans un minivan direction Trang. Un pont, un ferry et adieu Koh Lanta. A la gare des bus de Trang, pas un tuk tuk ne nous saute dessus, personne ne nous demande à quel hôtel on va, rien n’est écrit en écriture européenne puisqu’il n’y a pas d’étranger. C’est donc un peu plus difficile de se renseigner pour la suite vers la Malaisie, mais on y arrive, et les sourires sont revenus. Bizarre ? en fait non normal….plus de touristes, la vraie Thaïlande là, pour notre plus grand bonheur. Des jeunes que l’on croise nous gratifient d’un grand « Hello, welcome in Thailand ! ». On ne quittera pas la Thaïlande sur une mauvaise impression et le vrai voyage comme on l’aime recommence. Demain Malaisie

Ce qu’on a aimé : On a adoré Chang Rai dans le nord, et les îles paradisiaques dans le sud, les eaux turquoises, les poissons, j’ai adoré rencontrer une tortue, le sable blanc, et la bonne bouffe thai, bien qu’un peu trop épicée.

Ce qu’on a moins aimé : Ce qu’est devenue la Thailande avec la pollution touristique, les tire la gueule et l’appât du gain, bien qu’on comprenne parfaitement, parce que les touristes eux sont infects, pas de s’il vous plait, ni merci, aucun respect pour la culture Thai, alors…… oui on comprend, mais on n’a pas aimé.