Ella, le train

Beaucoup de touristes sur le quai de la petite gare d’Ella de bon matin. Il faut dire que le trajet jusqu’à Kandi est réputé, et à juste titre. 5 heures de tchou-tchou, petite vitesse et grand spectacle ! Le train serpente parmi les plantations de thé jusqu’à l’horizon, c’est superbe ! Nous arrivons à Kandy pour la mi-journée. Bruit, circulation, nous filons jusqu’à la gare des bus ignorant les sollicitations des taxis et tuk tuk. Les renseignements glanés disent que 3 bus passent par Dambulla qui est notre destination. Tiens justement voici le 43, on le hèle, on monte, et nous voilà repartis pour 2h de rallye dans un bus bondé sur les routes Sri Lankaises avec la Tv à fond qui diffuse des séries locales. A Dambulla nous pouvons enfin nous poser. La GH est juste au bord de la grande route très bruyante et passagère. Heureusement la chambre donne derrière et le bruit est devant. Panne d’électricité dans toute la ville, donc le ventilateur ne fonctionne pas, donc la chaleur est presque insoutenable……

Ballon, nous, heureux

Le grand jour est arrivé ! BB a repéré une bonne fenêtre météo et nous avons filé jusque Dambulla, passant un peu rapidement dans la région du thé, mais nous y reviendrons. Pour l’heure nous avons réservé le vol en mongolfière, cadeau de mes 60 ans, auprès de SriLankaBalloon…… Le reveil sonne à 4h45 et on vient nous chercher à 5h15. Il fait encore nuit noire. Peu à peu la lueur du jour pointe. Nous arrivons sur le lieu du décollage, il fait presque jour. Assitôt notre arrivée, ils commençent à gonfler le ballon. La toile se gonfle, puis se lève, et nous grimpons dans la nacelle. Comment décrire ce moment de sérénité, de calme, de beauté. Le soleil se lève derrière la montagne, le lac scintille, la nature s’éveille. J’arrête une description qui n’aura jamais l’intensité du moment vécu, les photos feront le reste. MERCI énormément à tous ceux qui ont fait que je puisse vivre ce moment magique. Et comme je ne voulais pas le vivre toute seule, j’ai invité BB à le partager :o) Belle expérience qui se termine par un atterissage en douceur et une coupe de « champagne » venu d’Italie et avec 0% d’alcool. C’est le symbole qui compte….. La journée et à peine commencée et déjà bien remplie quand nous rentrons à la GH. Nous louons un nouveau scooter, un bleu, et partons à la rencontre des alentours deDambulla. Nous allons voir du bas le lac que nous avons vu du haut ce matin puis le golden Bouddha et ses moines oranges. Nous retournons sur Dambulla  et allons  errer dans l’immense marché aux légumes. C’est le plus grand du pays, tous les légumes se retrouvent ici avant d’aller finir dans les assiettes partout au Sri Lanka. Belles couleurs, belles photos. On nous suit d’un regard étonné, on essaie de ne pas gêner, mais il est évident que les touristes ne viennent pas trainer souvent par ici. L’après midi nous allons sur Sigiriya, site classé au patrimoine mondial. Hum nous avons déjà zappé ce matin un site à 7,5 euros pour aller voir des Bouddhas, nous voilà maintenant devant la caisse à l’entrée du site où l’on nous demande 25 euros pour grimper sur un rocher et voir encore des Bouddhas. Les tarifs sont par personne !!!Ah non ! Décidemment leurs sites sont trop chers, et on a notre quota de Bouddhas ! on file. Jusque quelques kilomètres plus loin un autre rocher, un autre Bouddha (moins réputé), un autre prix, abordable celui-ci. C’est pour nous. Bonne gimpette, qui se termine par de l’escalade que nous feront pieds nus puisque nous n’avions pas prévu ce genre de sport et que nous sommes en tongs. En haut waouh ! Quelle vue ! Sur le rocher à 25 euros d’abord et à 360° sur les alentours. Joli moment. Très bonne journée, bien remplie ! Pour finir nous nous arrêtons au liquor store. L’alcool n’est pas en vente libre et il faut se rendre dans un magasin « spécialisé », où le caissier est bien à l’abri derrière de fortes grilles avec juste un passage pour les bouteilles et l’argent (genre Providence en Guyanne pour ceux qui connaissent). BB a envie d’essayer l’alcool local, l’Arrack, genre de whisky élaboré à partir des fleurs de coco. Le liquor store de Dambulla fait aussi bar. Les femmes ne vont pas au bar JAMAIS. Alors lorsque quand je rentre à la suite de  BB dans le magasin, et qu’en plus ayant commandé une bière bien fraiche je l’accompagne dans la salle pour la consommer, tous les gestes s’arrêtent, tous les regards se tournent jusqu’à ce que j’attaque la premiere gorgée de bière (la meilleure c’est bien connu). Ensuite les conversations reprennent, les regards et les gestes retrouvent un cours normal, mais je sens bien qu’ils parlent de moi. Ils auront quelquechose à raconter en rentrant à la maison. Ah ces étrangères, aucune tenue !