Anuradhapura, décoration du stupa

Encore un bus matinal, et encore un bus fou ! On finirait presque par avoir peur. Accélérateur à fond, ou frein à fond, et volant à fond aussi. Notre chauffeur mache du bétel pendant tout le trajet, et est de plus en plus casse cou. Le bus est archi plein, c’est à se demander comment personne ne passe par les portes dans les embardées.  Mais nous arrivons sains et saufs, il faut dire qu’avant de partir à Tricomalée, nous avons fait le tour du temple Hindou, le chauffeur à fait sa prière au passage et son assitant est rentré dans le temple pour aller chercher de quoi bénir le bus, et faire des dessins sur le pare brise pour éloigner les mauvais esprits qui n’auraient pas compris qu’on veut arriver entiers. Et donc fort de toutes ces bénédictions, on peut partir et rouler à tombeau ouvert……On essaie de profiter des paysages qui sont très chouettes, et on espère croiser des éléphants sauvages. On voit les panneaux annonçant qu’ils sont par là et qu’il faut ralentir (ce que ne fait pas notre chauffeur, il a du mettre dans ses prières…..pas d’éléphants), dommage moi j’aimerai bien en voir…..des vrais. Par contre il ne manque pas de daims, et de vaches qui trainent dans les villes comme dans les campagnes. Fin de matinée nous sommes à destination à Anuradhapura. Comme l’autre jour à Pollunaruwa, un homme se présente tout de suite pour nous proposer de nous faire visiter le site en tuk tuk. On écoute, sa proposition est correcte on accepte. Et de plus c’est un tuk tuk version voiture, avec air-con. De temps en temps avoir l’air con, je vous promets, ça fait du bien. Après être passé à l’hôtel, il nous emmène manger dans un resto de sa connaissance. Que des Sri Lankais et prix en conséquence, 2,5 euros pour nous 2 rice and curry, avec thé, café, et unegrande bouteille d’eau.L’après midi nous visitons les sites archéologiques de Anuradhapura avec notre guide sa voiture et son « air-con ». Cool ! Soirée à la guesthouse, nous sommes passés faire des courses avant de rentrer.

Mihintale, j'adore sa mise en plis

De bon matin (6h), nous voilà de nouveau prêts à attaquer un nouveau site, Mihintale et ses 850 marches. Pour prendre des forces, notre chauffeur, Ibrahim, nous arrête dans une échoppe et va nous chercher 2 soupes aux herbes, qui d’après lui guerissent tous les maux. Ensuite le site de Mihintale nous attend. A 6h30 déjà quelques personnes gravissent les escaliers, profitant, comme nous du reste de fraîcheur avant le lever du soleil. Très chouette site, dans une ambiance sereine, on a beaucoup aimé, et les 850 marches sont passées comme une lettre à la poste. A 9h15 nous embraquons dans le train pour Jaffna. Encore avec l’air con, 2 fois en 2 jours ya longtemps que ça ne nous était pas arrivé. Conséquences de l’air con et du reveil matinal, on a une furieuse envie de dormir. A midi à Jaffna il fait une chaleur de plomb. Néanmoins on n’est pas là pour se plaindre, en route pour trouver un restaurant. Rice and Curry comme tous les jours, on commence un peu à saturer,  on sature aussi de les voir manger avec les doigts, il mélange tout ce qu’ils ont dans l’assiette, et font des grosses boulettes qu’ils se fourrent dans la bouche. On n’est pas bégueule d’habitude, mais là on n’aime pas.  Après le repas et sous 35° à l’ombre qu’il n’y a pas, on se fait une grande visite de la ville, aidé par un tuk tuk qui nous conduit de site en site. Demain, avec ce même tuk-tuk, nous partirons voir la péninsule la plus septentrionale du Sri  Lanka. Cet endroit a subi de lourdes dégradations en 1991, pendant la récente guerre entre l’armée du Sri Lanka et les Tamouls, et se remet petit à petit. La région n’est ouverte aux touristes que depuis quelques années.