DUBAI

148ème

4h30 de vol, une petite heure de sommeil, et nous foulons le sable du désert de Dubai. La simplicité s’impose lorsqu’on débarque à 6h du mat, pas bien reveillés, dans une capitale inconnue. Taxi ! L’hôtel Galaxy n’est pas très loin. La ville est endormie, de plus nous sommes vendredi, jour de prière, tout le monde sur son tapis, personne dans les rues. L’hôtel est certes vieillot, mais correspond tout à fait à nos attentes. Arrivés à 7h du matin pour une réservation pour la nuit à venir, ils nous donnent néanmoins les clés et nous invitent à aller prendre le petit déjeuner. Super ! La chambre est spacieuse, propre, climatisée (par 40° degrés dehors c’est mieux), et la situation juste à coté du métro rendra nos déplacements aisés. Nous tâchons de dormir (sans succès) un peu avant de partir à la découverte de cette ville mythique. Le métro ferait pâlir d’envie nimporte quel parisien. Propre…..très propre, moderne  et vide, vendredi jour de prière je répète. Certains endroits sont réservés aux femmes et aux enfants, et il en sera de même dans les bus. 1/2h plus tard nous sommes au pied de la Burj Kalifa, la plus haute tour du monde avec ses 830 mètres (pour l’instant car l’Arabie Saoudite tente d’atteindre le km). Elle est impressionnante, immense, belle, et tellement pus haute que ses voisinnes. Dans quelques heures nous serons là-haut. Nous avons réservé pour le « top sky », 148ème étage. Il y a 2 choix possibles, 125ème ou 148ème pour une différence de prix conséquente. N’ayant pas l’intention de revenir à Dubai prochainement…..nous avons, sans hésiter, opté pour les sensations fortes et la vue époustouflante du 148ème. Tant qu’à être à Dubai, ne faisons pas les choses à moitié ! En attendant, c’est dans l’immense, gigantesque, incroyable Dubai Mall que nous allons trainer. 1km de couloirs et de tapis roulants depuis le métro avant de déboucher dans d’un des nombreux centres commerciaux de Dubai. Tout y est démesure. On traîne, on flâne, on se perd (souvent), on découvre les yeux ébahis tout le luxe qu’apportent les pétro dollars. Pour midi on s’offre pour le prix d’une semaine de repas en asie, un délicieux repas où l’on reprend contact  avec les saveurs raffinées. Nous prenons le métro jusqu’à la palmeraie, immense île artificielle en forme de palmier. Mais pour apprécier sa structure il aurait fallu s’élever, ce que nous ne pouvons pas faire à moins de louer un hélicopter….. De retour pour 17h30 à la Burj Kalifa, nous passons devant tous ceux qui ont réservé pour le 125ème, et arrivons dans un petit salon où l’on nous sert du thé et des gateaux. Puis l’ascension commence. 125ème, on change d’ascenseur …..148ème, on y est ! Dessous, la ville, avec ses tout petits gratte ciel, au loin le désert, et au desssus encore 300 mètres jusqu’au haut de l’antenne de la tour. Nous passons 1h30 à admirer le spectacle, regarder le soleil se coucher, et la ville s’allumer. Nous sommes coucounés, petits fours, boissons, et fauteuils confortables. Avant de redescendre nous faisons un stop au 125ème pour voir la différence. Et différence il y a !!!! Un monde fou, un bruit de foule, difficile d’approcher des vitres, Quant à la vue, quand on vient du 148ème elle parait ordinaire, on a retrouvé le niveau de quelques un des autres buildings que l’on domminait de si haut il y a quelques minutes. Vite descendons ! Enfin vite, vite, il faut ici faire la queue pourprendre l’ascenseur, et ça prend un petit moment…. De retour dans le Dubai Mall, on se met à la recherche d’un supermarché. La fatigue commence à se faire sentir, nous ne sommes plus aussi performants. On finit par trouver, yaourt banane, voilà notre repas que nous ramenons à l’hôtel pour le déguster et enfin nous mettre au lit !

Abou Dabhi grande mosquée

Très bonne nuit, à peine réveillés par le muezzin et ses lithanies nocturnes. Programme du jour Abu Dhabi. Autre état des Emirats Arabes Unis, sa mosquée est parait-il une merveille. 2heures de bus et nous voilà à destination. La chaleur est encore plus intense qu’à Dubai, plus de 40° degrès, le feu tombe du ciel. Nous allons jusqu’à la mosquée Cheikh Zayed du nom du bienfaiteur de la ville, dont on voit le portrait partout. Barbe bien taillée, foulard blanc impeccable, et petit sourire. Un peu difficile de trouver l’entrée de la grande mosquée, tout est fait pour y arriver en taxi mais les bus eux s’arrêtent à l’opposé de l’entrée, et l’enceinte est grande…..Cela nous permet d’admirer cette immense mosquée toute blanche avec sa multitude de clochetons. Pour la visiter de l’intérieur, le rituel habituel mais poussé à l’extrème. Il faut évidemment revêtir la très seyante tenue appropriée, par plus de 40°, je compatie avec le quotidien des femmes….mais aussi passer au scanner, laisser briquet, cigarettes, boissons, pire qu’à l’aéroport. Mais la visite est un choc ! Pas de qualificatifs assez forts pour décrire cette explosion de beauté, de richesse, de splendeur.  Nous ferons un sérieux tri dans nos photos sans parvenir à garder un nombre juste raisonnable d’entre elles. Cette mosquée nous a tellement subjugués que nous n’aurons pas le temps d’aller jeter un œil au Louvre Abu Dhabi qui se trouve juste à l’opposé de la ville. 2heures de bus (preque privatif, nous sommes 3, alors qu’à l’aller il a fallu se battre pourtrouver de la place) dans l’autre sens, dans le désert et nous voici de retour à Dubai, la ville qui gandit chaque jour. Les immeubles partent tous les jours à la conquête du ciel, le desert recule toujours plus loin, cette ville est un immense chantier. De retour au Dubai Mall pour finir d’explorer ce que nous avons manqué hier, les chutes d’eau et ses plongeurs, et les fontaines au pied de la Burj Kalifa, mais celles-ci nous laissent indifférents, nous avons vu mieux, et puis il y a tellement de monde, et puis il fait si chaud…… Supermarché, yaourt, fruit, hotel, dodo.

Dubai, derniere baignade avant le retour

Le voilà le dernier jour, il fallait bien que ça arrive…… Nous avons un programme chargé. Dubai est une ville fascinante, on pourrait y passer une semaine et nous n’avions que 3 jours, il a fallu faire des choix. Nous commençons par aller faire un tour dans le souk de l’or, c’est juste à coté de « chez nous ». Que d’or, que d’or….. Nous y jetons un œil c’est tout. 2ème étape, le mall of émirates, ses magasins de luxe et……  sa piste de ski. Etrange de voir les gens skier alors qu’il fait 40° à l’extérieur, oui mais à l’intérieur il fait moins 5, et le monsieur des remontées mécaniques à l’air de bien se cailler. Marrant. On se fait un petit plaisir en allant manger chez Dalloyau, restaurant de luxe français…..on se replonge dans nos saveurs, filet d’agus, gratin dauphinois, opéra…. C’est trop d’un coup, nos estomacs ne sont plus habitués ! Il est temps de faire un peu de sport pour faire passer tout ça. Un peu de natation pourquoi pas. Direction la plage, au pied de la burj al arabia, l’hôtel le plus cher du monde, le seul à 7 étoiles. Prix d’un thé…..120 euros, on n’imagine pas le prix de la chambre. En tout cas la baignade avec vue sur la tour est gratuite. L’eau du golfe persique, est très calme, très chaude et tellement transparente ! Un pur plaisir, car hors de l’eau c’est la fournaise. Retour en bus jusqu’à l’hôtel pour récuperer nos sacs, métro jusqu’à l’aéroport. Dans 24 heures nous serrerons une partie der nos petits et grands amours dans nos bras. En attendant il nous reste à parcourir Dubai/Ryad/Paris, avec l’espoir que la SNCF daigne rouler demain.

Le voyage est terminé…..il me reste à en faire la conclusion que je rédigerai depuis Saint Donan et que je posterai dans quelques jours, une fois que nous aurons repris contact avec le quotidien. A bientôt et merci de votre fidélité.